Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer par e-mail  Imprimer cette page

Terroir, Territoire, Aubrac : Portrait

TERROIR, TERRITOIRE, AUBRAC : PORTRAIT
Je vais voir mes vaches

FONTORBES Jean-Pascal, GRANIE Anne-Marie

 

Support : DVD
Date d’édition :
Décembre 2009
Publics : Tout public
Prix : 20 € + Tarif postal en vigueur

Modalités de commande :

par courrier : ENSFEADEVA/SNA – BP 22687 – 2 route de Narbonne – 31326 Castanet Tolosan Cedex
– par fax : 05.61.75.03.09
– par mél : enfa.sna@educagri.fr


Résumé :Ce film recherche a pour toile de fond la complicité homme-territoire. Ici, il va être question
de l’Aubrac ; d’une invitation à rencontrer l’Aubrac, un territoire qui s’est construit « en résistance ».Au centre de ce schéma, André Valadier qui illustre par sa contamination positive et sa ténacité,
la reconstitution d’un terroir qui se fait dans une attitude de résistance. A travers le portrait
d’un homme, éleveur, qui a occupé des fonctions essentielles dans le développement
territorial et agricole, le film se propose de montrer et de faire comprendre la construction
de « l’esprit des lieux » qui est essentiel pour s’inscrire avec son histoire, dans un présent
et dans un à-venir qui trouve place dans la modernité et dans l’ouverture.« Le terroir n’est pas un enclos… Le terroir est avant tout une entreprise…
La tradition qui tourne le dos à la modernité n’a pas d’avenir… ».Le portrait d’André Valadier est abordé dans son rapport au terroir, au territoire.
N’est pas éleveur qui veut et où on veut. Le rapport au paysage, au temps, à la famille,
au troupeau ; les pas, les traces des pas de l’homme, des vaches, les gestes et les regards
rendent compte de cette intimité sans laquelle le projet commun ne peut être construit.

Au fil des saisons, transparaissent dans les gestes utiles du quotidien, les tâches spécifiques
du métier d’éleveur. Au fil des saisons et des jours, ici, c’est l’homme tout le temps.
La culture, avec les mots, les couleurs, les saveurs, les senteurs, les petits riens , la profondeur
du silence, sert de guide à celles et ceux qui veulent comprendre un territoire vivant,
dans un projet qui tourne le dos à la ruralité qui serait arrêtée.

Au travers du portrait d’André Valadier, de ses récits (morceaux de vie et d’expériences),
l’intention est de transmettre à celles et à ceux qui ne le savent pas (ou pas encore)
notamment aux élèves et étudiants de l’enseignement agricole que
« l’on peut emprunter les mêmes pas sans remettre les sabots »
pour s’ouvrir au monde et vivre dans le monde.

Suppléments vidéos contenus dans l’édition DVD

  • Aux sources du Laguiole – Coopérative Jeune Montagne
  • L’expérimentation de la pépinière génétique Rameau laitier Aubrac à l’exploitation agricole de l’EPLEFPA de Rodez-La Roque
  • Autour du couteau (de Laguiole)

L’introduction de la race Simmental pour la production de lait

 

Haut de page ↑