Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte Envoyer par e-mail  Imprimer cette page

Licence professionnelle : Ingénierie de projet en agroéquipement (AEQ)

  • Diplôme : Licence professionnelle
  • Domaine d’études : Sciences, Technologies et Santé
  • Mention : Maintenance des systèmes pluritechniques
  • Spécialité : Ingénierie de projet en agroéquipement
  • Niveau de diplôme : Bac + 3
  • Accessible en : Formation initiale
    Formation continue
  • Stage : Obligatoire en France ou à l’étranger d’une durée de 12 semaines minimum
  • Lieu(x) de la formation : Toulouse et Ondes (31)
  • Obtention crédits européens : 60 ECTS
  • Télécharger la plaquette (format PDF)

Nous vous informons de la non reconduction de cette licence professionnelle à compter de l’année universitaire 2016-2017

Présentation

Présentation de la formation

Objectifs de la formation

Le domaine d’activité couvert par cette licence professionnelle correspond aux équipements fixes et mobiles utilisés dans le domaine de l’activité agricole mais également le secteur des équipements de travaux publics dont les technologies sont similaires.

Au delà du renforcement des connaissances scientifiques et techniques acquises dans les cycles de formation précédent, l’originalité de cette licence réside dans l’opérationnalisation des différents niveaux de ressources d’ordre technique, commercial, marketing, formation en entreprise, dans le cadre d’une démarche de projet.

Cette licence vise l’insertion technique ou commerciale dans le secteur de la production et de la distribution des agroéquipements.

Elle permet d’acquérir des compétences :

professionnelles : formuler et gérer un projet, élaborer, critiquer et mettre en œuvre un cahier des charges, s’approprier les évolutions technologiques, organiser et gérer des ressources humaines et matérielles.

technologiques : réaliser des choix technologiques en fonction d’un objectif d’ensemble, réaliser une veille technologique et organisationnelle, concevoir des modèles probatoires et prototypes et proposer des adaptations, mettre en place des protocoles de test et interpréter les résultats.

Afin de favoriser l’accueil d’un public diversifié, deux modules de mise à niveau de 20 heures sont proposés dans :

– les matières scientifiques (maths, méca), pour les étudiants venant de BTS ;

– les matières spécifiques à l’agro-équipement pour les étudiants de L2.

Poursuites d’études

L’objectif de cette licence est l’insertion professionnelle. Toutefois, les étudiants désireux de poursuivre une formation aux métiers de l’enseignement et de la formation pourront s’inscrire au Master En.FA (faire un lien) proposé par l’Ecole .

Débouchés professionnels

La licence professionnelle vise l’acquisition de compétences pour des profils complémentaires du secteur des agroéquipements :

· orientation technique : conception, fabrication, services techniques, SAV et formation technique,

· orientation commerciale : marketing amont et aval, commercialisation, chef de produit.

Secteur(s) d’activité(s)

Services aux cultures productives, fabrication de tracteurs agricoles et forestiers, maintenance de matériel agricole, fabrication de matériel agricole, commerce de gros matériel agricole.

Métiers visés

Inspecteurs techniques ou technico-commerciaux – Cadres techniques en qualité d’assistant ingénieur ou développement produit – Responsables de concession -Formateurs.

Admission

Admission

Niveau de recrutement : Bac +2

Formation(s) requise(s)

> En formation initiale, étudiant titulaire de :

– BTSA ou BTS : Agroéquipements, Génie des Equipements agricoles, Technologie Végétale.

– DUT : QLIO (Qualité, Logistique Industrielle, Organisation) option en mécanique, génie des procédés organisation de production, Génie Mécanique Productique,

> En formation continue, salariés des secteurs professionnels des :

– agroéquipements, travaux publics, autres industries mécaniques (automobile, poids lourds, conception mécanique…)

– titulaires d’un diplôme de niveau III (BTS, BTSA, DUT…) ou justifiant d’une expérience professionnelle de plusieurs années à un niveau de technicien supérieur.

Des candidatures faisant état de cursus autres pourront également être examinées.

Candidatures

Nous vous informons de la non reconduction de cette licence professionnelle à compter de l’année universitaire 2016-2017

 

Modalités de sélection des candidats

Présélection sur dossier. Possibilité d’un entretien complémentaire avec un jury.

Examen des dossiers de candidature : fin juin

Frais d’inscription

En formation initiale, pour information,  les frais d’inscription 2014/2015 s’élèvent à :
– droits de scolarité : 184  €
– cotisation à la sécurité sociale étudiante : 213 €
– participation aux dépenses de la médecine préventive de l’enseignement supérieur : 5,10 €.

Demande de bourses sur critères sociaux pour tous les étudiants, y compris les boursiers percevant en 2014/2015 une bourse de l’enseignement supérieur sur critères sociaux du ministère de l’agriculture.

A partir du 15 janvier 2015, c’est le moment de demander une bourse, un logement en saisissant votre dossier social étudiant sur DSE.
Avant de commencer la procédure, il est recommandé d’utiliser le simulateur de bourse du Cnous.
N’attendez pas le résultat des examens, ni le choix définitif de vos études pour constituer votre dossier.

En Formation Continue, les stagiaires inscrits au titre de la formation continue doivent acquitter, en sus des droits de scolarité, des frais pédagogiques. Possibilité de faire prendre en charge tout ou partie de ces frais pédagogiques par l’entreprise ou les organismes habilités, dans le cadre d’un plan de formation, d’un congé individuel de formation, du fonds social de l’ASSEDIC… La Mission Formation Continue et Apprentissage de l’Université Paul Sabatier est à la disposition des stagiaires pour tous renseignements, téléphone  05.61.55.66.30

Programme

Programme

Organisation de la formation

Le premier semestre de 16 semaines consacré aux diverses unités d’enseignement au sein des différentes composantes (UPS, ENFA, LEGTA d’Ondes). Un quart de l’enseignement est réalisé par des professionnels.

Projet tuteuré (150 h) correspond à une mise en situation des savoirs et savoir faire acquis au cours de la formation.

Le second semestre consacré au stage en milieu professionnel sur une durée de 12 semaines minimum.

Localisation

La licence fonctionne sur trois sites relativement proches : UPS (Toulouse), ENFA (Auzeville Tolosan) et LEGTA (Ondes)

Volume horaire

450 heures (hors stages)

Programme d’enseignement

SEMESTRE/UE ECTS Matières et contenu des enseignants CM TD TP Stage (heures étudiant)
1er semestre
Module de mise à niveau 20
UE 1 6 Environnement économique : Economie du secteur, marketing et management, Gestion de production, Gestion de projet en agroéquipement, Qualité et Langues 40 66
UE 2 8 UE 2 – Environnement scientifique : Mécanique du solide, Résistance des matériaux, Thermodynamique, Energétique, Traitement des modèles 44 48 20
UE 3 8

UE 3 – Environnement technologique :

CAO-DAO, Concéption mécanique, Automatismes, Electrotechnique-Electronique, Mécanique des fluides

38 52 30
UE 4 8

UE 4 – Environnement agronomique :

Agriculture de précision, Agronomie – Zootechnie, Choix raisonné d’agroéquipements, mécanique des sols en travaux publics, Hydraulique de puissance

44 24 44
2ème semestre
UE 5 10 Projet tuteuré 150
UE 6 20 Stage en entreprise de 12 semaines minimum donnant lieu à la rédaction et la soutenance d’un mémoire évalué. 450

Stage – projet tuteuré

Projet tuteuré (150 heures – 4 semaines) :

Organisé par groupe de 2 à 3 étudiants situés sur des sites différents, il permet de synthétiser et d’appliquer les connaissances et le savoir-faire acquis dans les diverses unités d’enseignement. Le projet donnera lieu à la production d’un rapport écrit et à une soutenance orale.

Stage en entreprise (450 heures – 12 semaines) :

Le stage en entreprise vise la professionnalisation des étudiants à travers la réalisation d’une mission en entreprise ou organisme. Il s’agit également pour l’étudiant de développer ses compétences en terme d’organisation du travail et d’autonomie. La réalisation du stage dans une entreprise ayant des sites, des clients ou des fournisseurs étrangers sera encouragée. Le stage pourra s’effectuer pour tout ou partie sur un site étranger.

Modalités d’évaluation

Contrôle des connaissances : contrôle continu et évaluation finale à l’issue de chaque module et soutenance du rapport de stage obligatoire (début juillet).

Equipe pédagogique et partenariats (institutionnels, scientifiques, professionnels…)

Enseignants de l’Université Toulouse III Paul Sabatier (UPS), de l’Ecole Nationale de Formation Agronomique (ENFA) et du Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole (LEGTA) de Ondes.

Partenaires professionnels

APRODEMA : Association professionnelle de promotion de l’enseignement des agroéquipements regroupant cinq syndicats professionnels de la filière (constructeurs de tracteurs et matériels, distributeurs, importateurs de matériels agricoles : AGCO, John Deere, Case New Holland, Claas, …

Partenaires co-habilités pour cette formation

Université Paul Sabatier-Toulouse III (UPS) – Ecole Nationale de Formation Agronomique -Toulouse-Auzeville (ENFA) en partenariat avec le LEGTA d’Ondes.

En savoir plus

En savoir plus…

Exemples de projets tuteurés et de stages

Thèmes projets Organisme
Faisabilité de la mise en place du contrôle des pulvérisateurs Association ECOREGLAGE (FD CUMA et Chambres Midi Pyrénées)
Analyse de passages au banc moteur dans différentes CUMAde l’Aveyron FD CUMA 12
Projet de renouvellement de récolteuse hacheuse automotrice CUMA du Fauroux
Réalisation de fiches techniques Semoirs à semis direct Poolmachinisme Sud Ouest
Optimisation du signal GPS RTK INRA Auzeville

Stages

Thèmes de stage Société – organisme
Conception de modules de formation en agroéquipements CFPPA Ondes
Développement d’un système d’entraînement pour presse « big baler » en vue d’assurer les opérations de maintenance en sécurité. Sté DURIS SA Issoudun
Mise au point d’un protocole de mesure du potentiel énergétique des matériels viticoles à partir des mesures de consommation de carburant. IFV (Inst. Fr. Vigne et Vin) L‘isle sur Tarn
Etude économique sur la faisabilité de chantier de déchiquetage de bois – énergie en CUMA. FD CUMA Tarn et Garonne Montauban
Amélioration du traitement de la garantie et gestion du Service Après Vente Ets LAVAIL SA (New Holland) Revel
Elaboration d’un guide simplifié d’utilisation d’outils d’autoguidage GPS Ets CAT John Deere Condom
Conception d’un module d’adaptation pour épareuse sur relevage de tracteur agricole. Ets FERRI France Rabastens
Développement commercial (démonstrations, brochures, argumentaires) des outils d’agriculture de précision AMS Ets ESPACE AGRI (John Deere) Realmont
Etude de mise en place du contrôle obligatoire de pulvérisateurs. Etude de marché, faisabilité technique et économique. FD CUMA 36 Chateauroux
Etude de marché (tracteurs, fenaison, travail du sol). Ets LACAN et Fils (Case IH) Albi
Mise au point de tests pour limiter le nombre de retour garantie de pièces détachées non défectueuses. Sté MASSEY FERGUSSON Beauvais
Etude technico-économique sur la mise en place du contrôle obligatoire des pulvérisateurs Ets OCCITANIE SERVICE Lavaur
Amélioration du système d’avancement d’une pailleuse automotrice Sté ALTEC Morlhon

Témoignages

D’anciens étudiants en situation professionnelle aujourd’hui

« La formation de licence professionnelle est un véritable tremplin vers la vie active. Un diplôme de licence correspond à un certain niveau scientifique nécessitant une solide formation théorique. Celle-ci est complétée par une formation pratique qui contribue à la professionnalisation des étudiants issus d’un cycle Bac + 2. Les opportunités professionnelles se situent dans les PMI – PME du Sud Ouest (notamment auprès des distributeurs) mais également auprès des grandes multinationales du secteur. »

 

 

Haut de page ↑